L’art-thérapie : pour qui ?

Pour qui? J’accompagne toute problématique, qu’elle soit d’ordre psychique ou physique, et quel que soit l’âge, telle que les agressions sexuelles, le harcèlement, les troubles de l’alimentation, le deuil, la maladie, la dépression… Plus légèrement, l’art-thérapie peut être un moyen de recontacter sa créativité, pour renouer avec soi-même et par là mieux se connaître, pour se relier à soi ou à l’autre, plus dans un objectif de développement personnel.

Chez l’enfant, elle offre un support de médiation sur lequel s’appuyer pour exprimer et libérer ses émotions et ressentis que l’enfant peut peiner ou être dans l’incapacité de verbaliser. L’adolescent pourra s’emparer du médium artistique pour exprimer la confusion ou le mal-être qui peut l’animer. L’adulte trouvera également dans la médiation artistique le moyen d’exprimer son monde intérieur, un mal-être physique ou psychique qu’il s’explique ou que le passage par le processus créateur permettra d’identifier pour le transformer. Auprès de la personne âgée, l’art-thérapie ouvre un espace où elle pourra développer ses capacités créatives, sensorielles et cognitives. Mon expérience en ehpad me conforte dans l’idée que cette médiation mérite d’être généralisée auprès de la personne âgée, avec ou sans pathologie. Celle-ci se découvre ou développe des habiletés qui favorisent l’estime et la confiance en soi. L’art-thérapie favorise le lien à l’autre là où la vieillesse isole la personne. Ces mêmes avantages sont présents également en séances individuelles, cette prise en charge permettant une attention spécifique aux besoins de la personnes.

Retrouvez des présentations d’ateliers en ehpad dans l’onglet articles.